Librairie Quimper, Librairie ésotérique, ésotérisme librairie quimper| Le Chemin de l'Etoile

Le livre du thé

Sélectionnez une catégorie

Le livre du thé

Auteur : OKAKURA Kakuso
Aux éditions : Synchronique
N° ISBN : 9782917738160
Prix : 12.90 €
Disponibilité : en stock
 

Vous avez une question quant à ce produit ? Vous souhaitez le commander ?


 
 
Résumé

A travers la Voie du Thé, Okakura nous révèle la quintessence de l'âme japonaise. C'est une porte ouverte vers l'Orient et son raffinement matériel comme spirituel.

 

Enfant du zen et du Tao, la Voie du Thé est un véritable art de vivre qui, par le partage d'un délicieux breuvage, invite à revenir à l'essentiel : apprécier la beauté partout présente et la magie de l'instant.

 

Publié en 1906, le Livre du Thé est un classique dont le propos, dans le fracas et l'agitation du monde d'aujourd'hui, n'a jamais été aussi actuel.

Des estampes d'Hokusai, dont l'oeuvre incarne tout à la fois la tradition japonaise et l'audace de l'ouverture, en enrichissent la lecture.

 

Biographie de l'auteur

 

Fils d'un samouraï de haut rang, Okakura Kakuzô naît le 14 février 1862 à Yokohama, huit ans à peine après l'ouverture aux navires étrangers par le commodore Perry - ce qui signifia l'ouverture du Japon tout entier, après deux siècles et demi d'isolement. Il est donc très tôt au contact des langues et cultures occidentales, langues dont il poursuit l'étude à l'Université impériale de Tôkyô dès 1877.
Il s'y lie d'amitié avec le professeur de philosophie américain Ernest Fenollosa, avec qui il sera bientôt chargé par le gouvernement de recenser et de préserver le patrimoine artistique national, alors menacé par la modernisation galopante du pays.
Okakura participe à la fondation de la première Académie des Beaux-arts à Tôkyô, dont il devient administrateur en 1890, puis il fonde en 1898 l'Institut des Beaux-arts du Japon.
 
En 1904, il est invité aux Etats-Unis et commence à travailler au Musée des Beaux-arts de Boston, dont il deviendra conservateur du Département des Arts chinois et japonais, poste qu'il occupera jusqu'à sa mort, le 2 septembre 1913. Ses fonctions l'amèneront à voyager fréquemment entre l'Amérique, l'Europe et l'Asie.
 
Après un premier essai sur Les Idéaux de l'Orient en 1904, dont les premiers mots sont demeurés célèbres ("L'Asie est une"), il publie en 1906 Le Livre du Thé, rédigé également en anglais et dont les enjeux sont similaires : exposer, à travers la cérémonie du thé japonaise, les valeurs traditionnelles de l'Orient alors méconnues en Occident.
 
Apprécié dans nombre de cercles de la haute société, Okakura influença des personnalités aussi diverses que le philosophe Martin Heidegger, les poètes Ezra Pound et Rabindranâth Tagore, ainsi que la collectionneuse d'art Isabella Stewart Gardner, chez qui il donna sa première lecture du Livre du Thé.
 
Jean-Pierre Rossaut - 12/02/2020 - 08:15